Nissan serait l’un des premiers constructeurs généralistes à lancer un système de conduite totalement autonome sur autoroute, sans besoin d’avoir les mains sur le volant. Le ProPilot 2.0 arrivera d’abord au Japon, puis, un jour, en Europe.
12 capteurs, 5 radars, 7 caméras et une navigation 3D de pointe, voilà ce qu’il faudra aux nouvelles Nissan pour arriver à se déplacer seules sur autoroute. C’est ce que vient de confirmer la marque nippone qui va officiellement lancer son ProPilot 2.0, la seconde version de son assistant de conduite.

Et cette fois, nul besoin de garder les mains sur le volant, Nissan précise que ce dispositif permettra au véhicule de se déplacer seul sur autoroute, et de gérer automatiquement ses changements de voie, ses relances et sa navigation avec, évidemment, la lecture des panneaux de signalisation et l’uitilisation du GPS pour connaître la limitation.

Selon Nissan, dans certaines zones du Japon, il serait même possible d’enregistrer une destination sur l’écran tactile et de laisser faire l’auto qui amènerait jusqu’à bon port en utilisant uniquement les autoroutes.

Cette grande nouveauté technologique permettrait à Nissan de devenir le leader chez les marques généralistes (mais aussi face à certains constructeurs premium) de la conduite autonome en 2019. Son arrivée en Europe n’est en revanche pas encore précisée, et elle dépendra de toute façon fortement de la législation qui oblige à garder les mains sur le volant.